Mes méfaits inpunis

Ma voisine Fernande et moi

Ma voisine Fernande et moi

par Dominique Watrin
Éditions de la Renaissance du Livre, 128 p., 2015.

La voisine qu’on a tous un peu

Fernande habite à Binche, ville de carnaval synonyme de fête, mais elle pourrait aussi bien habiter à Charleroi, Namur, Liège, Arlon ou dans n’importe quelle autre localité de Wallonie. Même à Bruxelles !

Fernande, c’est ma voisine. La vraie et la sublimée. La sublime aussi. Fernande, c’est la voisine qu’on a tous un peu. Celle qui nettoie son trottoir à 6 heures du matin en tablier. Celle qui parle plus à son chien qu’à feu son mari. Et celle qui commet des bêtises, comme faire sécher ses immenses culottes dans son jardin par trop grand vent ou vider la graisse de sa friteuse dans le caniveau une fois le soir tombé. Mais c’est comme ça qu’on la côtoie et qu’on l’aime, sa voisine. Bienvenue au royaume de MA Fernande !

Une synthèse de la mentalité du terroir belge

À travers ses billets en radio et sur scène, Dominique Watrin a donné progressivement corps au personnage de sa voisine Fernande, synthèse de la mentalité du terroir belge, un peu rural et un peu citadin, mais toujours savoureux. Journaliste et sociologue de formation, il prend appui sur le quotidien réinventé d'une voisine cocasse pour dépeindre une certaine Belgique haute en couleur. Et faire rire, à travers des instantanés délirants et des récits aux rebondissements abracadabrants, tous ceux qui y retrouveront un peu de leur entourage… et un peu d'eux-mêmes.

45 nuances de Fernande

Ma voisine Fernande et moi, ce sont les aventures de Martine, mais en version troisième âge… et en un peu moins sage. Chaque chapitre du livre conte une mésaventure burlesque où l’auteur met en scène sa truculente voisine … présentée, la plupart du temps, dans un face-à-face avec lui-même. De Fernande, pionnière de la radio à La vérité posthume sur mes liens avec Fernande, l’auteur construit par petites touches le portrait d’une personnalité attachante pour décrire, au final, une Belgique où il fait bon vivre.

Au total, Ma voisine Fernande et moi, ce sont 45 nuances de Fernande, parce que des nuances, Fernande n’en a pas 50. Mieux que Cinquante nuances de Grey, voici 45 nuances de gré ou de force, avec le rire en plus, et l’érotisme aussi, mais il faut vraiment le lire entre les lignes.

Des pages d’antho(mo)logie

Depuis que le serveur du restaurant chinois de la rue lui a dit que ce petit pot de saindoux parfumé au méthanol guérit tout, Fernande utilise ce baume du tigre pour… tout. Du « J’ai mal mon dos » au « Je ne sens plus mon bras », en passant par le « J’ai une tête comme un seau », systématiquement, elle le dit : « Ça va passer, j’ai mis du Tîîîk ! »
(page 14)

En été, la tactique de Fernande chez Colruyt, c’est de faire des escales dans la partie frigo. Comme ça, quand elle y entre, les lamelles en plastique qui servent de porte lui raclent la sueur du front, ça lui évite de devoir s’éponger. Une fois à l’intérieur, elle picore dans la grappe de raisin, les dés de pêche, les quartiers d’orange, puis le plateau de cubes de fromage déposés pour que les clients puissent goûter et elle ressort par l’autre côté pour ne pas attirer l’attention des réassortisseurs. Au bout d’une douzaine de tours, ça lui fait un repas de gagné.
(page 25)

Selon les dires de Fernande, il y a deux sortes de mouches : celles des années précédentes qui sont gentilles et celles de l’année en cours qui ne le sont pas, puisque, systématiquement, chaque été, quand elle empoigne sa tapette, elle s’écrie : « Elles sont méchantes, cette année, nondidju ! »
(page 35)

Chacun des gestes quotidiens de Fernande glorifie le recyclage. Grâce à un habile coup de ciseaux, par exemple, ses pantys fléchés d’un côté deviennent un demi-panty neuf en coupant la jambe abîmée. Et, une fois enfilés, deux demi-pantys neufs donnent une nouvelle magnifique paire de pantys complète, avec deux élastiques à la taille.
(page 51)

Si vous êtes éternellement pressé et, en même temps, angoissé par le risque de retrouver dans votre assiette un plat piégé de type bolognaise à la viande de cheval (ou bolognaise à la viande de mammouth, plus rare et plus détectable grâce aux défenses qui dépassent), il existe une solution miracle ultrasimple : la savoureuse recette de ma voisine Fernande, héritage séculaire du terroir binchois… des pâtes à la cassonade. Souvenons-nous-en à chaque moment de crise sanitaire : la cassonade, c’est la bolognaise de l’avenir !
(pages 56)

Chez ma voisine Fernande, c’est sacré. Deux fois par an, juste avant et après l’été, elle sonne à ma porte pour m’offrir aimablement deux magnifiques pots de confiture de rhubarbe qu’elle conditionne dans des bocaux de haricots blancs, car elle adore les haricots blancs, comme elle dit toujours : « Je m’en ferais péter ! » Et sa seule parole quand elle m’offre la confiture, c’est : « N’oublie pas de me rendre les bocaux ; ce n’est pas facile à trouver des “qui vont bien”. »
(pages 73)

Fernande fait les feuilles de chou (gras)

Depuis le temps que Dominique Watrin nous en parle de sa voisine Fernande, elle est un peu la nôtre. (…) Celles et ceux qui ont déjà vu et entendu l’artiste se surprendront à lire lentement, à haute voix dans leur tête, reprenant malgré eux la prosodie tellement efficace de Watrin. (…) Watrin a le surréalisme hilarant…
(Le Courrier de l’Escaut)

Dominique Watrin dresse le portrait jubilatoire de Fernande, une voisine archétypale, pur produit de la Wallonie profonde. Un personnage gigogne, inspiré par ses multiples observations du quotidien. (…) À lire avec une certaine tendresse dans le cœur.
(La Nouvelle Gazette)

Les Fernandophiles s’assument !

Ils ont tenu à témoigner de leur amour pour Fernande : remercions-les pour leur courage !

Bruno Coppens


Christophe Bourdon


Olivier Monssens


Mais c’est l’auteur lui-même qui en parle le mieux !



Renaissance du Livre
Avenue du Château Jaco, 1
B-1410 Waterloo (Belgique)
Tél. : 00 32 (0)2 210 89 14

E-mail : editions@renaissancedulivre.be
Internet : www.renaissancedulivre.be
Facebook : www.facebook.com/RenaissanceduLivre?fref=ts


Created by pixFACTORY