Un bon coup de Gueule

Le coup de gueule du mois

Coup de gueule du mois

Les excuses des assesseurs

Je sais que je vais faire des envieux, mais, quand on a de la chance, il faut le dire : ça y est, j’ai gagné, j’ai reçu ma convocation pour aller voter. C’est écrit dessus : c’est MOI qui vais renouveler MON conseil communal ! Heureusement, pour m’aider, l’État m’a prévu du petit personnel appelé « les assesseurs » qui ont l’honneur de servir non seulement le pays, mais aussi MOI, les veinards ! Hélas, parmi ces gens, il y en a qui cherchent à échapper à leur devoir citoyen, alors qu’ils sont quand même payés 15€, bande de tire-au-flanc ! Grâce à un mail ultra confidentiel qui m’a été envoyé par erreur par le directeur des services secrets wallons, j’ai obtenu quelques courriers de demande de dispense de ces traîtres à la patrie. Les voici !

Lettre 1 : Ça fait 44 ans que je vote socialiste et, grâce à des camarades bien placés de ma commune, j’ai toujours été exempté de mon poste d’assesseur sans devoir le demander parce qu’un dimanche sur deux, je travaille au noir et, l’autre dimanche, j’ai bistrot toute la journée. Je compte donc encore être dispensé de la même manière, cette fois-ci. Comme excuse, je vous propose la grossesse nerveuse. Je l’ai déjà utilisée 12 fois ; avec mon embonpoint, ça marche toujours.

Lettre 2 : Je vote libéral depuis toujours parce que j’ai toujours aimé les impôts, les taxes, les redevances, les accises et j’adore la NVA, alors que je suis 100% wallon. Je ne pourrai malheureusement pas venir comme assesseur cette année, parce que mon psychiatre me l’interdit et les infirmiers de l’hôpital psychiatrique refusent de m’ouvrir la porte, depuis qu’ils m’ont embarqué parce que je passais toutes mes nuits à hurler « Schild en vrienden ».

Lettre 3 : J’ai reçu une convocation comme assesseur, via un courrier rédigé sur papier et acheminé par un facteur se déplaçant en véhicule motorisé.  En tant qu’Ecolo, je ne puis tolérer ce geste inadmissible pour la survie de mon morceau de couche d’ozone. J’accepterai ce genre d’obligation, le jour où on m’enverra la convocation par mail vegan, rédigé sur un ordinateur à pédales non polluant, actionné par des pieds chaussés de sandalettes confectionnées en matériaux 100% recyclables et par des mollets non épilés.

Enfin, lettre 4 : Je le crie haut et fort, mais seulement quand je suis tout seul, je vote cdH et, en tant que dernier électeur de ma commune d’un parti appelé à disparaître lors de ce scrutin, je tiens à bénéficier du statut d’espèce protégée reconnue par le WWF. J’exige donc d’être dispensé de mon rôle d’assesseur au même titre que la grenouille des Pyrénées, l’éléphant d’Afrique et le tapir des Andes qui, eux, ne doivent même pas aller voter, ce favoritisme est honteux.

Voilà ! Comme ça, toute la nation wallonne est au courant, et tant pis pour ces gens s’ils sont rasés à la fin de la prochaine guerre mondiale contre la Flandre ! Moi, je m’en fiche, avec ce qu’il me reste sur le caillou, c’est déjà fait.


Created by pixFACTORY